Un solo interpreté par María Muñoz ou Federica Porello dans lequel la musique de Bach accompagne le mouvement pur des danseuses.

Bach est présenté comme une étude du mouvement, du regard, du rythme, de la respiration et de la présence en relation avec la musicalité. Il s’agit d’une sélection de préludes et de fugues contenues dans les deux livres qui composent le Clavecin Bien Tempéré composé par Johann Sebastian Bach au XVIIIe siècle, dans lequel María Muñoz combine la danse de certains préludes qui sonnent en direct avec la mémoire de quelques fugues dansées en silence.

La présence de l’interprète évolue au sein d’un pur travail de mouvement.

Bach est un travail rigoureux de langage du mouvement pour lequel Maria Muñoz avait besoin de voyager seule dans des endroits probablement inséparables de sa profonde compréhension de la musique.

Dans la première version complète de la pièce, créée au Temporada Alta Festival 2005, l’enregistrement minutieux et exhaustif du pianiste canadien Glenn Gould (1932-1982), accompagne le danseur avec un corps inhabituel, le pianiste, avec son souffle et son chuchotement, elle semble être présente dans la scène.

En 2018, une réinterprétation du solo avec de la musique live a été présentée à l’Orchestre Philharmonique de Paris, en collaboration avec le Théâtre de la Ville de Paris, avec Dan Tepfer qui, autant connaisseur du répertoire classique qu’expérimenté en improvisation de jazz, apporte une vitalité et une texture différentes au solo, accompagnant Maria Muñoz avec sa performance en direct et établissant un dialogue qui renforce l’improvisation dans un jeu de complicité.

En 2016, María Muñoz a transmis la pièce à Federica Porello, interprète italienne qui travaille avec Mal Pelo, et représente aussi Bach.

 

BACH est un spectacle produit par Mal Pelo en collaboration avec Teatro Real (Madrid) et Teatre Lliure (Barcelone). Première à l’Espai Lliure de Barcelone le 26 Février 2004 dans une première approximation et le 19 novembre 2005 au Festival Internacional de Teatre de Girona TEMPORADA ALTA 2005, dans sa version définitive.

 

Création: María Muñoz
Interprétation: María Muñoz /Federica Porello
Musique: ‘Clavecin bien tempére’ Johan Sebastian Bach Version enregistré interprété par Glenn Gould
Version piano live: Dan Tepfer
Collaboration artistique: Cristina Cervià
Aide à la direction: Leo Castro
Réalisation vidéo: Núria Font
Illumination: August Viladomat
Photo: Jordi Bover
Costumes:CarmePuigdevalliPlantes, Montserrat Ros
Diffusion: Gemma Massó, Rita Peré, Eduard Teixidor
Durée: 50 minutes

Photos